Le Centre de compétences en psychologie PSY-CO propose des cours spécialisés dans le champ de la psychologie clinique et de la prise en charge socio-éducative et judiciaire.
Ces cours s’adressent aux :

  • psychologues
  • médecins
  • infirmiers en psychiatrie
  • éducateurs
  • travailleurs sociaux
  • intervenants socio-judiciaires
  • agents de détention
  • magistrats et policiers
560.- CHF

Le module de deux jours de formation

Supervision, Analyse de pratique

Supervision individuelle (SUP/I)

La supervision individuelle est proposée pour tous les corps de métier et adaptée à la demande. Il peut s’agir d’une supervision de psychothérapie*, d’examen de personnalité ou d’expertise. Par exemple, elle peut être demandée en cas de doute au sujet de la structure psychique d’un patient suivi, dans le but d’adapter le traitement psychothérapeutique. La supervision individuelle permet d’effectuer un travail de réflexion sur un cas clinique ou sur sa propre posture professionnelle. Elle peut être conduite à la demande de l’employeur pour aider le collaborateur à sortir d’une difficulté professionnelle. En particulier, des supervisions individuelles sont proposées en “urgence”, lorsque le professionnel se trouve face à une difficulté et a besoin de prendre de la distance afin de “penser” le problème et continuer à fonctionner dans son activité. Cela arrive souvent lorsque les professionnels sont aux prises avec des sujets agissants.

Les supervisions sont proposées par Virginie Kyburz, Psychologue spécialiste en psychothérapie FSP
Elles ont lieu à son cabinet
CHF 150.- (pour une heure de supervision)

* Supervision non reconnue dans le cadre de l’obtention du titre de Psychologue spécialiste en psychothérapie FSP

Groupe de supervision (SUP/G)

Le groupe de supervision fait se rencontrer des professionnels provenant de diverses institutions ou travaillant en cabinet privé, désireux de partager en groupe dans une vision structuraliste. Le groupe est créé en fonction de l’activité qui est supervisée : il peut s’agir d’un groupe de supervision de psychothérapie*, d’examen de personnalité ou d’expertise. Il est destiné aux psychologues, psychiatres et infirmiers en psychiatrie ou rassembler des intervenants en protection de l’enfance.

Le groupe de supervision est proposé par Virginie Kyburz, Psychologue spécialiste en psychothérapie FSP
Groupe de supervision : 7 séances de 2 heures, à Neuchâtel
CHF 560.- / CHF 420.- (stagiaire)

*Supervision non reconnue dans le cadre de l’obtention du titre de Psychologue spécialiste en psychothérapie FSP

Analyse de pratique (ANP)

L’analyse de pratique se déroule en équipe institutionnelle et est l’occasion pour chacun de ses membres de questionner son activité professionnelle, mais également la dynamique de l’équipe le cas échéant.– Quel est le projet institutionnel ?
Il existe, au sein d’une même équipe, divers points de vue sur la mission éducative ou socio-judiciaire qui est dévolue au service employeur. Il s’agit néanmoins de tenir compte du projet institutionnel dans lequel s’inscrit l’équipe dans son ensemble.

– Quel type d’équipe formez-vous ? Qu’est-ce que l’équipe souhaite pouvoir apporter aux usagers ?
Le travail peut s’effectuer sur la contenance que l’équipe souhaite apporter aux enfants, adolescents ou adultes accueillis, ou déboucher sur une réflexion autour de la façon de gérer les crises, les incivilités, la violence, etc.

L’analyse de pratique est proposée par Virginie Kyburz, Psychologue spécialiste en psychothérapie FSP
Elle a lieu en principe sur le lieu de travail de l’équipe. Le rythme est convenu en fonction des besoins de l’équipe et/ou de la demande de la hiérarchie, par exemple mensuellement
En principe, chaque session dure 2 heures
CHF 200.- / heure (dans le canton de Neuchâtel)
CHF 200.- / heure + CHF 50.- par heure de déplacement (hors canton)

Analyse de cas (ANC)

Il s’agit d’un type de supervision de la pratique professionnelle qui se distingue de l’analyse de pratique. Le travail se fait également en équipe, mais le focus est cette fois centré sur les usagers accueillis par la structure qui la fréquente.

Le but de ce travail est de dégager des pistes de compréhension et d’intervention dans une situation donnée, tenant compte à la fois la personnalité de l’usager et de son contexte familial, conjugal, social, judiciaire.

L’analyse de cas est proposée par Virginie Kyburz, Psychologue spécialiste en psychothérapie FSP
Elle a lieu en principe sur le lieu de travail de l’équipe. Le rythme est convenu en fonction des besoins de l’équipe et/ou de la demande de la hiérarchie, par exemple mensuellement
En principe, chaque session dure 2 heures
CHF 200.- / heure (dans le canton de Neuchâtel)
CHF 200.- / heure + CHF 50.- par heure de déplacement (hors canton)

Management

Management : gestion des conflits dans les institutions sociales et medico-sociales (PRO/M)

Manager est un métier en soi. Les cadres des secteurs psycho-médico-sociaux sont avant tout formés à la pratique de leur discipline, et il s’agit pour eux d’apprendre une nouvelle profession ! Un bon management est garant de la sécurité psychique des collaborateurs, et c’est cette sécurité qui permettra à ces derniers d’exercer leur talent dans la prise en charge d’usagers en difficultés.

Le séminaire se concentre sur un des aspects du management, à savoir la gestion des conflits. Les notions fondamentales seront présentées de manière théorique en début de séminaire, mais ce dernier se veut avant tout orienté vers l’action et la recherche de solutions à partir d’exemples concrètement rencontrés dans la pratique des participant-e-s. C’est au travers des questionnements des participant-e-s ainsi que de situations présentées par les intervenantes que seront abordées les étapes de la gestion des conflits (observation, compréhension, recherche des solutions et outils permettant l’action) de même que des modes alternatifs de résolution des conflits en fonction des situations et des personnes impliquées.

Intervenantes : Virginie Kyburz, Psychologue spécialiste en psychothérapie FSP et Vanessa Wirth, Responsable RH dans une institution publique

Public : cadres des secteurs psycho-médico-sociaux

Passage à l’acte, Délinquance

L’expertise psycho-légale

Ce module permettra aux participants de se familiariser avec la pratique expertale (pénale et civile), de connaître le contexte légal de ce type de mandat ainsi que d’en situer les enjeux judiciaires, cliniques et éthiques. La façon dont on peut mener une expertise et la rédiger sera présentée dans les grandes lignes. Différentsoutils de diagnostic seront exposés, et desexemples cliniques viendront illustrer le processus expertal (expertise en responsabilité et en dangerosité pour le pénal, en limitation des droits privés ou parentaux pour le civil). S’agissant des expertises pénales, la question du risque de récidive sera abordée ainsi que les limites auxquelles elle nous confronte en tant qu’experts.

Nota bene : il est bien entendu que la pratique de l’expertise nécessite une connaissance approfondie en psychopathologie et que ce module est destiné à sensibiliser les participants débutants à ce type de travail ; il sera d’une utilité plus immédiate aux professionnels menant des expertises dans un cadre institutionnel ou aux psychologues expérimentés désireux de se profiler comme experts psycho-légaux en pratique privée.

Intervenante : Virginie Kyburz, Psychologue spécialiste en psychothérapie FSP

Public : psychologues, psychiatres

Evaluation et prise en charge psychothérapeutique des auteurs de crimes et délits (TH)

Ce séminaire abordera les enjeux de la pratique de la psychothérapie avec des personnes placées sous main de justice. Les notions d’aide contrainte et de comptes à rendre au mandant seront présentées, ainsi que le cadre et la pratique de différents settings psychothérapeutiques qui peuvent être proposés aux personnalités agissantes reçues en prison ou au sein d’un service ambulatoire (travail en équipe soignante selon C. Balier, psychothérapie individuelle, groupe psychothérapeutique pour auteurs d’abus sexuels).
La pertinence ainsi que les limites de l’approche psychanalytique dans le travail avec ces personnalités seront également abordées. Dans le but d’alimenter la réflexion à ce sujet, un dialogue interméthodes sera organisé avec un(e) psychothérapeute d’orientation cognitivo-comportementale ayant une expérience en milieu carcéral et qui sera invité(e) sur un temps du séminaire. Enfin, nous évoquerons l’importance d’adapter le traitement à la structure de personnalité du sujet et ouvrirons une réflexion au sujet de l’intérêt prometteur des méthodes psychologiques travaillant sur letraumatisme.

Intervenants : Virginie Kyburz, Psychologue spécialiste en psychothérapie FSP, ainsi qu’un(e) psychologue d’orientation TCC invité(e) spécialiste en psychologie légale FSP

Public : psychologues, psychiatres, infirmiers en psychiatrie

Se protéger et gérer la relation professionnelle face aux personnalités agissantes (PRO/R)

Ce séminaire vise une meilleure connaissance de soi dans son activité professionnelle auprès des personnalités agissantes. Il permettra au participant de développer une certaine compréhension des mécanismes psychiques à l’œuvre dans le passage à l’acte des usagers reçus/suivis dans son service.
En outre, une réflexion autour des idéaux et des valeurs dans le travail permettra au participant d’adapter son positionnement face aux situations difficiles rencontrées. Il pourra ainsi développer ressources et stratégies d’autoprotection face aux stress engendrés par l’activité professionnelle.

Intervenantes : Virginie Kyburz, Psychologue spécialiste en psychothérapie FSP et Nadja Ruffiner, Psychologue FSP, certifiée en psychologie de l’urgence FSP

Public : personnels soignants, agents pénitentiaires, éducateurs, intervenants socio-judiciaires

Troubles psychiatriques et structures de personnalité en prison (PRO/P)

Ce module de formation vise à permettre aux intervenants travaillant en prison de mieux connaître à la fois le langage « psy » mais aussi le type de pathologies dont souffrent de plus en plus les personnes détenues qu’ils encadrent. Sera abordée l’importance du travail en réseaumais également la question des enjeux juridiques et éthiques du secret professionnel, parfois vécu comme un frein à une collaboration pourtant nécessaire. La différence entre les référents théoriques de la psychiatrie et de la psychologie sera également précisée puisqu’elle peut prêter à de multiples confusions si elle n’est pas clarifiée.
Les participants auront la possibilité d’évoquer certaines situations particulières (en respectant l’anonymat des individus) dans le but d’élaborer des pistes de compréhension utiles pour gérer au mieux la situation qui pose question.
Ce séminaire est donné en collaboration avec un médecin psychiatre qui a également exercé en milieu carcéral.

Intervenants : Virginie Kyburz, Psychologue spécialiste en psychothérapie FSP et Dr Lucner Dinas Zape, médecin psychiatre (France)

Public : agents pénitentiaires, professionnels de l’action socio-éducative travaillant en milieu carcéral

Réflexion sur les pathologies de l‘agir au travers d’œuvres cinématographiques (CIN)

Le cours s’attachera à établir des liens entre la façon dont les pathologies sont décrites à l’écran et la manière dont elles sont présentées par divers auteurs psychanalytiques. Les films choisis sont pour la plupart issus du mouvement cinématographique qu’est lecinéma américain indépendant des années 2010. En plus des œuvres citées dans le présent descriptif, il sera fait référence, en fonction du thème étudié, à d’autres films. La dernière soirée abordera une notion fondamentale du traitement de ces pathologies puisqu’elle sera consacrée à la question de l’attachement et à la position “parentale” du psychothérapeute face à son patient.

Nota bene : le module CIN se déroule en soirée, à raison de 7 sessions de 2 heures, à quinzaine, de façon à ce que les participants puissent visionner personnellement les films entre deux sessions de cours.
Le programme se déroule comme suit :

    • Introduction à la psychopathologie (selon J. Bergeret et le Groupe de Lausanne) et à l’analyse filmique
    • La psychopathie / “We Need To Talk About Kevin”, de Lynne Ramsay (2011)
    • Le crime et sa mémoire / “Shutter Island”, de Martin Scorsese (2010)
    • Relations toxiques (dans le couple, la famille, le travail) / Plusieurs extraits de films
    • Comportements addictifs / “Shame”, de Steve McQueen (2011)
    • Paranoïa / “J. Edgar”, de Clint Eastwood (2011)
    • L’attachement / “Detachment”, de Tony Kaye (2011)

Intervenante : Virginie Kyburz, Psychologue spécialiste en psychothérapie FSP

Public : toute personne intéressée

Formations sur mesure

Formations sur mesure pour magistrats, agents pénitentiaires et équipes socio-éducatives et judiciaires (PRO/X)

Des formations sur mesure abordant lesthèmes présentés ci-dessus ou desthématiques connexes peuvent être mises sur pied à la demande. Il peut s’agir, pour exemple, d’un module de sensibilisation à la lecture des expertises psychiatriques et psychologiques en faveur des magistrats, ou d’un cours visant une meilleure compréhension du langage « psy » à destination de tel ou tel corps de métier.

Chacun des modules proposés par PSY-CO peut également être suivi en équipe et les sessions de formation peuvent également être adaptées dans leur contenu et leur forme pour un groupe plus grand.

Enfin, toute institution peut s’adresser à PSY-CO si elle est à la recherche d’une formation spécifique sur un thème particulier. Le centre dispose de nombreux contacts avec des intervenants de qualité et pourra soit faire une proposition sur mesure, soit réorienter directement vers des professionnels davantage spécialisés dans le thème d’intérêt.

Durée, date(s), lieu et prix à convenir

Diagnostic de la personnalité et Psychopathologie

Diagnostic structurel de la personnalité (PP/D)

L’objet de ce séminaire est de permettre aux participants d’accéder à une connaissance du diagnostic structurel de la personnalité tel qu’il est théorisé par J. Bergeret, O. Kernberg et le Groupe de Lausanne. Nous aborderons cette thématique à partir de la clinique des agirs délinquants, clinique qui se prête remarquablement bien à l’analyse, du fait de la visibilité du passage à l’acte et des sources multiples d’information relatives au sujet délinquant. Les récentes découvertes des neurosciences, ainsi que l’implication de ces apports sur le plan théorique, seront également présentées.

Le Groupe de Lausanne enseigne que c’est au travers du discours du sujet qu’il est possible de déceler la structure de sa personnalité. Desexemples cliniques seront présentés et les participants seront invités à apporter des cas tirés de leur propre pratique et pour lesquels le diagnostic de structure pose question. Les implications thérapeutiques seront également abordées, le traitement devant être adapté à la structure de personnalité du patient reçu en psychothérapie.

Ce séminaire sera également l’occasion de déconstruire certaines idées reçues en matière de psychologie structurelle et de préciser ce que les auteurs psychanalytiques entendent lorsqu’ils évoquent les diagnostics de névrose, de perversion, de psychose, d’état-limite ou encore de psychopathie.

Intervenante : Virginie Kyburz, Psychologue spécialiste en psychothérapie FSP

Public : psychologues, médecins, infirmiers en psychiatrie

Les difficultés de symbolisation (PP/NS)

La pratique clinique nous enseigne qu’une majorité des patients que nous suivons en milieu psychiatrique présentent des difficultés à symboliser et à élaborer. Nous définirons ces termes et nous référerons, au plan théorique, aux notions de psychologie structurelle élaborées par J. Bergeret ainsi qu’aux développements du Groupe de Lausanne. Nous évoquerons les symptômes associés à ce type de trouble et leur lien avec la personnalité sous-jacente profonde (structure), en nous basant sur des exemples cliniques. Plusieurs cas cliniques seront apportés par la formatrice et proviendront de sa pratique psychothérapeutique et expertale. Les participants seront également invités à présenter des situations cliniques pour lesquelles la question d’un trouble de l’accès à la capacité symbolique se pose pour eux. Leshypothèses psychanalytiques au sujet des causes de ces difficultés de symbolisation seront discutées et mises en relation avec les découvertes récentes des domaines dessciences cognitives et des neurosciences. La question du traitement de ces patients sera discutée en fin de séminaire.

Nota bene : ce séminaire est un séminaire d’approfondissement qui devrait être suivi, dans l’idéal, après avoir pu intégrer les connaissances du séminaire “Diagnostic structurel de la personnalité (PP/D)”.

Intervenante : Virginie Kyburz, Psychologue spécialiste en psychothérapie FSP

Public : psychologues, médecins, infirmiers en psychiatrie

Psychologie de la sexualité (PP/SX) — NOUVEAU

Le séminaire aborde les thématiques du fétichisme, de l’agression sexuelle, de l’homosexualité, mais également la question du transsexualisme et sa dimension identitaire en différenciant toujours manifestation visible et structure de la personnalité sous-jacente au « symptôme ».

Toute dimension de jugement moral devant être exclue, la « pathologie » sur le plan sexuel sera définie en tant que caractéristique propre au sujet qui, d’une manière ou d’une autre (de par les retombées personnelles ou liées à la vie en société), le fait souffrir.

L’enseignement abordera également la question de la prostitution et l’expérience des travailleuses du sexe à propos des dysfonctions sexuelles masculines.

Intervenants : Virginie Kyburz, Psychologue spécialiste en psychothérapie FSP et Fabian Chapot, biologiste et titulaire du CAS (Certificate of Advanced Studies) de sexologie clinique

Public : psychologues, médecins, infirmiers en psychiatrie, thérapeutes, travailleurs socio-éducatifs et judiciaires

Protection des mineurs

Intervention en protection des mineurs (PRO/PM)

La psychologie est une science humaine qui s’intéresse au sens des phénomènes observés. Elle porte un regard meta (de l’ordre de la réflexion sur la chose observée) qui est utile au professionnel lorsqu’il se sent pris dans des enjeux divers (intérêt de l’enfant, droits des parents, attentes du réseau) dont il doit pouvoir se départir pour trouver une solution qui lui est propre mais qui en même temps tienne compte au maximum des intérêts, parfois contradictoires, en jeu. Ce regard permet de prendre une distance intellectuelle et affectiveet de penser son action.

Nous aborderons l’importance du travail en réseau et de la définition claire de son leadership (particularité du modèle vaudois). Nous évoquerons en quoi la psychologie structurelle peut aider l’ensemble des intervenants du réseau d’intervention en faveur d’un mineur à comprendre chaque acteur familial de la situation. La structure de personnalité d’un individu détermine le type d’interactions qu’il met en œuvre ; il s’agit de le comprendre finement pour ne pas se méprendre sur le sens des actes posés par un parent, et d’aider ainsi l’enfant à comprendre davantage le « message » que ce dernier lui adresse.

Intervenante : Virginie Kyburz, Psychologue spécialiste en psychothérapie FSP

Public : intervenants en protection des mineurs, magistrats

Prise en charge psychoéducative des adolescents agissants dans les institutions socio-éducatives (PRO-SE)

Au sujet des adolescents difficiles, J.-P. Chartier, psychanalyste, plaide pour que les intervenants « acceptent d’envisager leur action à l’instar du réanimateur qui perfuse de la vie, en insufflant de l’énergie libidinale à ces astres à demi-morts d’avoir voulu devenir des étoiles. Alors, au lieu de se consumer prématurément dans le flash d’un toxique ou l’éclair meurtrier d’une lame bleutée, l’adolescent qui fut difficile pourra quitter le monde froid et brutal de Thanatos pour l’univers d’Eros et avoir enfin accès au beau, au bon et au bien ».

Au cours de ce séminaire, nous introduirons la notion de structure de la personnalité, lesadolescents accueillis dans les institutions éducatives ne fonctionnant pas tous selon le même registre psychique. Nous évoquerons le concept d’équipe contenante et travaillerons à partir des propositions de R. Coenen (pédagogie non punitive) et G. Hardy (aide contrainte), tous deux membres de l’Institut systémique 3e génération IS3G.

Les participants trouveront dans cette formation les bases théoriques nécessaires pour comprendre et agir. Ils seront également invités à présenter des situations de jeunes qui leur posent question, afin que la pratique qui les occupe concrètement puisse également être abordée.

Ce séminaire est donné en collaboration avec une éducatrice spécialisée qui travaille dans le domaine de la protection de l’enfance depuis de nombreuses années, d’abord en prévention spécialisée, puis en foyer pour jeunes de 12 à 18 ans et en milieu ambulatoire avec des enfants placés chez des assistantes familiales.

Intervenantes : Virginie Kyburz, Psychologue spécialiste en psychothérapie FSP et Irena Fernandez, éducatrice spécialisée dans une structure associative (France)

Public : intervenants en protection des mineurs, magistrats