Le remboursement des prestations des psychologues en Suisse

Les psychologues ne sont pas considérés comme personnel médical. Ils n’ont donc leur place dans le TARMED (tarif uniforme appliqué par les médecins à leurs patients) qu’à des conditions bien précises. Néanmoins, quelques possibilités de remboursement d’une partie de leurs prestations existent. Mais il faut être bien assuré.

Les psychologues sont titulaires d’un diplôme universitaire en psychologie. À partir de la fin de leurs études, ils sont reconnus comme psychologues et sont les seuls à pouvoir en porter le titre. Beaucoup de psychologues sont affiliés à la Fédération Suisse des Psychologues (FSP) ; ces derniers sont autorisés à porter le titre de « Psychologue FSP ».

Suite à ses études universitaires, le psychologue poursuivra ou non sa formation dans le but d’obtenir un titre de spécialisation (par exemple en psychologie clinique, en psychologie légale, en psychothérapie … et j’en passe), mais cela n’est pas obligatoire pour s’installer en tant que psychologue en cabinet privé et proposer des consultations psychologiques. Par contre, le professionnel qui n’a pas obtenu le titre de formation postgrade en psychothérapie n’est pas autorisé par le canton où il est installé à pratiquer la psychothérapie. Quelle différence entre la consultation psychologique et la consultation psychothérapeutique, me direz-vous ? … Vaste question ! Et je promets de m’atteler un jour à en proposer une analyse … critique ; -)

Ceci étant posé, qu’est-ce qu’un patient/client est-il en droit d’attendre de sa caisse-maladie s’agissant du remboursement des prestations d’un psychologue ? Pas énormément, je vous répondrai …

En effet, les prestations des psychologues ne sont inscrites dans la LAMal (assurance de base obligatoire en Suisse) que dans une catégorie bien précise : la psychothérapie déléguée, soit celle qui est effectuée par un psychologue-psychothérapeute sous le contrôle et dans le cabinet d’un médecin généraliste (ayant effectué une formation complémentaire ad hoc) ou d’un psychiatre (dans ce dernier cas, le psychologue peut ne pas avoir encore terminé sa spécialisation à la psychothérapie). Dès lors, si vous souhaitez consulter un psychologue et vous faire rembourser les séances (90% du prix des séances pour être exacte, sans compter le montant de votre franchise), vous devez vous adresser à un psychologue qui travaille en délégation dans le cabinet d’un médecin. Lorsque le psychologue travaille dans une institution psychiatrique telle qu’un centre de consultations ambulatoires (comme ceux qui dépendent du Centre Neuchâtelois de Psychiatrie – CNP) ou à l’hôpital psychiatrique, ses prestations sont remboursées par l’assurance de base (toujours dans les limites décrites ci-dessus) puisqu’il travaille automatiquement en délégation.

S’agissant maintenant des assurances complémentaires, elles remboursent une plus ou moins grande partie des prestations des psychologues qui possèdent le titre de psychologue spécialiste en psychothérapie FSP (ou titre à validité fédérale).

tarifsuisse sa (filiale de santésuisse) gère la liste des psychothérapeutes selon certaines lignes directrices. La liste est recommandée aux assureurs-maladie pour application selon la LCA (loi fédérale sur le contrat d’assurance). Dans tous les cas, il s’agira pour vous d’appeler votre caisse-maladie et de l’interroger au sujet du montant assuré (nombre de séances, pourcentage assuré du prix de la séance, montant maximal annuel) selon l’assurance complémentaire à laquelle vous avez souscrit. Par ailleurs, dans ce cas précis, l’assurance demandera en général qu’un médecin vous ait prescrit des séances de psychothérapie pour que vous puissiez obtenir le remboursement.

S’agissant des psychologues qui n’ont pas de titre de spécialisation, il semblerait que quelques assurances complémentaires remboursent une partie de leurs prestations (mais apparemment des montants peu élevés). Cela est le cas du Groupe Mutuel. Dans le cas précis d’une patiente, cette assurance rembourse CHF 500.-/an pour des prestations délivrées par un Psychologue FSP et ce pour des consultations individuelles ou de groupe (pas pour des séances de couple).

Pour des précisions relatives aux prises en charges différenciées selon l’assureur-maladie, vous pouvez consulter la liste éditée par la FSP qui recense les caisses-maladie et les prestations remboursées par chacune d’entre elles. Dans tous les cas, le mieux est d’appeler la caisse-maladie auprès de laquelle vous possédez une assurance complémentaire et de donner le nom du psychologue que vous avez choisi de consulter. Vous obtiendrez ainsi des précisions sur le remboursement des prestations auquel vous avez droit.

Sachant que la consultation individuelle coûte en moyenne CHF 150.- pour une séance de 45 ou 50 minutes, il vaut mieux être au clair quant au budget que vous pouvez allouer à votre traitement. Les personnes qui n’ont pas les moyens de s’offrir les services d’un psychologue qui ne travaille pas en délégation choisissent souvent de s’adresser à un psychiatre (dont les prestations sont remboursées selon la LAMal).

Sachez que cela vaut la peine de bien choisir son thérapeute. Pour en savoir plus à ce sujet, au-delà des contingences financières, consultez mon article consacré aux qualités essentielles d’un bon psy.

Virginie Kyburz / 17.10.2015